lundi 12 mai 2014

Comme une plume d'oie dans le vent.

En musique, ce serait une Gnossienne de Satie. La première, tiens.
On a beau être une brute cyclistique mal dégrossie, on peut être touché par la pureté d'un moment, parfois. Eh oui.

If it was music, it'd be a Gnossienne of Satie. The first one.
Maybe I'm a brute addicted to biking, sometimes I can be touched by beauty ;)

Montvalent, assis dans le lierre qui recouvre un muret, au frais, avec le King.

Numériser 172
Martel au soir, après avoir avalé la route des falaises et le Mont Mercou à vétété.
Enregistrer un commentaire