dimanche 10 novembre 2013

Sur les sommets Auvergnats


Avec des peaux de phoque, des raquettes, des téléphériques ou ses pieds (selon la saison), on peut y monter pour s'y faire piquer les joues par un vent frais. Dépaysement assuré, comme on dit.

Vue sur les crêtes du Sancy depuis le Puy Redon, août 2013
Montez donc par le Val de Courre jusqu'au Puy Redon, ça vous chauffera gentiment les mollets et de là haut, vous verrez la vallée glaciaire de la Fontaine Salée, puis si vous suivez à gauche, vous longerez le creux du Pas de l'âne , en arrière plan, vous verrez la Chaîne des Puys, les Monts du Cantal et du Forez.

On peut y croiser le bouquetin ou le mouflon, le grimpeur chevelu, la marmotte, et même l'avalanche (non mais).

Du sommet du Capucin
Vous pouvez aussi regagner le Mont-Dore par les crêtes, à droite après le Puy Redon: sur votre gauche, tout en bas, Chastreix, et en poursuivant, montez donc jusqu'au Capucin, la vue y est sympathique.
Et si tout est bien réglé, arrivé dans le village du Mont-Dore, vous aurez tellement envie d'une truffade que vous serez prêt à vendre femme et enfants (avec le chien).
Enregistrer un commentaire