lundi 15 avril 2013

39e SKETCHCRAWL à Clermont-Ferrand

C'était le 39e dans le monde, mais le premier à Clermont. Un sketchcrawl (entendez marathon de croquis international, je mets un lien  pour ceusses qui zy connaissent pas, où vous verrez ce qu'il s'est dessiné partout ailleurs dans le monde au même moment) programmé en dernière minute, mais avec quand même six participants, ce qui allait bien pour jouer au ballon prisonnier.

Côté parcours, c'était pas compliqué: comme on s'était retrouvés sur la parvis de la Cathédrale, on a commencé là, puis nous nous sommes déplacés de cinquante mètre jusqu'à un bistrot, on a bu une-deux-trois bières et ensuite, ouf, on a fait 500 m jusqu'au panorama que nous offre la place de la Poterne qui fait balcon au dessus de la rue Montlosier. Heureusement que ce n'est que tous les trois mois, sinon, cirrhose assurée.


It was the 39th in the world, but the first to Clermont. A sketchcrawl (read Marathon International sketch, I put a link to those that do not know the concept.) scheduled at the last minute, but still six participants, which was fine to play dodgeball.

Next course, this was not complicated: as we met on the front of the Cathedral,we  started there, then we moved to a fifty meter bar,  where we drank one-two-three beers and then, whew, it was 500 m to the view that of Postern balcony above the street Montlosier. 
Fortunately it is only every three months, otherwise cirrhosis assured.


La Cathédrale
La chauffe, au soleil sur les marches. Encre et aquarelle.

Alice
Alice au bic et aquarelle


`
The Long John Silver's pub
mézigue en pleine concentration, dans un décor douillet ( une photo de PicsO'Phil).
A droite, le pub que je dessinais. Bonne bière. Un patron avec une belle barbe-catogan, mais en vrai Breton, sauvage et impossible à dessiner.
Me, drawing in a sweet decorum. On the right, the famous pub where we had some beers.
Phil
Pics O Phil, newbie USK

Rue Montlosier
Le petit dernier, dans un soleil déclinant. J'ai peut être bu de la bière, mais j'en ai fait quelques uns, hein?
Enregistrer un commentaire