vendredi 7 août 2015

Dans la Dordogne, exactement.

L'été s'étire à l'infini, et du Banania matinal au Pastaga vespéral les astres s'alignent à la perfection dans la mire du pêcheur de goujons.
Tout ça pour dire que voilà, quoi, encore des dessins  dans l'espace-temps des tables en formica et des rideaux espagnols anti-mouche.

More summertime sketches along the Dordogne river!





Et pour ceux que ça intéresserait, y'a la compile ici ( ou en cliquant sur l'icône "Dordogne", colonne de droite, voui, organized!)
Enregistrer un commentaire