jeudi 27 novembre 2014

Urbansketchers au Rendez-vous!

Mon carnet de bistrots (CLIQUER ICI
pour mieux voir)



Encore une édition parfaite.

Le Rendez-vous du Carnet de voyage s'étoffe, vingt mille visiteurs paraît-il, ça en fait des gens, presque trop, j'ai dû faire la queue pour mon sandwich dimanche.
Impossible de visiter tous les stands tant il y a à voir, et c'est tant mieux, et puis faut manger des truffades et boire des bières aussi, alors ça devient vite compliqué.

Une nouveauté cette année, nous avions un stand USK ("urban sketchers") avec plusieurs dessins de cet été réalisés pour le Conseil Général, ainsi que les productions du week-end réalisées par toute la troupe au musée Lecoq,
qui nous a ouvert ses portes, histoire qu'on crobarde du mammifère ou de l'arachnoïde au chaud, et Dieu sait qu'il y a matière, là bas.

Le soir, notre quartier général USK  était le 1513, niché sous la cathédrale, avec son médiéval dédale de salles voûtées et de cheminées cachées.
Après nos agapes nous allions boire quelques Coreff chez Gilbert, au Long John silver juste au dessus, je remercie au passage tout le monde, parce que faut le faire, prendre la commande d'un cinquantaine de zigues qui parlent fort en agitant des crayons, d'autant que certains voulaient dessiner la barbe de Gilbert et qu'il aime pas ça.

Clermont
Du soir au matin et du matin au soir,
véhiculés par la fidèle Lola.
Another perfect edition.
The Rendezvous Travel book is expanding twenty thousand visitors , that's a lot of people, almost too much, I had to queue for my sunday sandwich.
Ah, yes!
As usual, impossible to visit all the stands as there is so much to see, (me must take time to sketch and eat and drink beers)

Our USK nevralgic point("urban sketchers") was the 1513 , a little restaurant beneath the cathedral, with its medieval vaulted rooms and hidden chimneys, and (everything was set as clockwork) for having beers we want to the Long John silver in just above, thank passing everyone, because to take control of a fifty zigues talking loudly, playing with pens, it's not so easy, especially as some wanted to draw the beard of Gilbert and he does not like it :D
The Museum of Natural History Henri Lecoq has opened its doors to let us sketch mammal and arachnoids, and many more! and God knows there was material there!


Untitled
Cat Gout à l'oeuvre ( en haut à droite)
Ricardô et Marc Dejoux en bas à gauche.
En bas à droite, la contrepèterie cachée du musée.


Voici donc le genre de choses qu'on peut rencontrer au muséum où il y avait , vous disais-je, plein de trucs, de l'acarien (grossi 1000 fois) au gros mammifère en passant par le sketcher bien vivant, tout ça sur ce plancher qui craque, ah, que j'aime cette ambiance studieuse et calfeutrée. Sûr qu'Henri (Lecoq) nous regardait avec bienveillance de là-haut.

Here are the kinds of things that can be found in the museum : from the mite (magnified 100 times)to the big mammal through the sketcher alive, all on this creaky floorboards, ah, I love this studious and caulked atmosphere. Sure that fellow Henry (Lecoq) looked at us with kindness from above.

On est accueilli par une vieille plaque à l'entrée avec une belle typo d'époque.


Et tout cela s'est terminé autour d'une vieille bagnole, qui s'est fait tirer le portrait par une bande de dessineux chauffés à la Chimay bleue.
(Cat, Fabien, Gérard, Santi, Lluisöt, Lapin, Miguel, Nel, Joël, Ricardô, Pics O' Phil, Eric, y'en avait même dans les arbres..)
Une vieille Ariane pour l'apéro...
De haut en bas et de gauche à droite:
Cat Gout, Lapin, Gérard Michel, Santi Salles
La mienne que je.


Enregistrer un commentaire