vendredi 17 octobre 2014

Sketchcrawl#45 à Riom!

Rencontre de dessineux Clermontois, à Riom cette fois-ci, pour un nouveau "sketchcrawl" (traduisez: marathon de dessin).
C'est toujours amusant de partager un peu avec des  Cuadernus Sapiens Sapiens, espèce de barbouille-papiers  en voie de disparition qui connaît un rebond de natalité grâce aux réseaux ouaibe, notamment Urban sketchers.
Pour faire ma chauffe de départ j'en ai dessiné trois specimen bien mordus et assez peu dangereux ( quoique j'ai récolté un pif rouge vermillon sur un croquis à cause d'une faute d'inattention toute bête: ne jamais les fixer trop longtemps), qui prenaient le soleil du matin dans le square de la Sainte Chapelle.

New sketchers meeting in  Riom this time (6km from clermont-ferrand, a pretty little city) for a new "sketchcrawl" (read: drawing marathon). 
It's always fun to share a little with "Cuadernus Sapiens Sapiens", kind of painters endangered wich knows a rebound of fertility thanks to web networks as Urban sketchers.
To warm up, I drew three rather dangerous specimen (but I picked a bright red nose on a sketch because of a careless mistake : Never watch them in front and more than 5 minutes ) .



La suite s'enchaîna avec une cadence furieuse (quoiqu'un peu ralentie par la façade début XVIe un peu alambiquée de la maison des Consuls), de porte gothique en échauguette, en passant par les nappes en papier du resto de midi, (avec des tâches de truffade pour faire plus local).

The suite went on a furious rythm (slowed by the difficult façade XVIth century of the " Maison des Consuls"), from gothic door to  watch tower, through paper tablecloths of the restaurant for lunch with truffade (local speciality with warm cheese and potatoes) stains .

Ma nappe. Très fier de n'avoir fait qu'une seule tâche de truffade.
My tablecloth. Very proud to have made only one stain of oil..
Riom
Ma production du jour (ben j'ai pas fait grand chose, à la sortie..)
Le p'tit dernier au bistrot.
The very last one.
Que tout cela continue longtemps, et longue vie aux dessineux Clermontois!
Enregistrer un commentaire