mardi 29 mai 2012

Tête à claques.

En ce moment tout le monde ici joue à "tête à claques". Chaque personne s'administre en moyenne trois gifles par minute.
C'est qu'on a eu un début de printemps pluvieux, et les moustiques sont là.
C'est donc sur le fond sonore de ces claquements de mains et de ces exclamations désespérées ("ouaaah, j'en ai tué un é-nor-me") que j'ai produit le plus sereinement possible quelques dessins, le carnet sur mes genoux gondolés de piqûres.
Ce furent de toute façon de bons moments.

Right now everyone here is playing "head slap". Each person is administered an average of three blows per minute.
This, because we had an early wet spring and the mosquitoes are there.
In this background sound of clapping and exclamations of despair ("ouaaah, I killed an e-nor-mous"), I produced as serenely as possible some more drawings, sketchbook on my knees buckled by bites.





Enregistrer un commentaire