mardi 7 février 2012

Beati pauperes espiritu

Je dessine ce genre de trucs sans trop projeter à l'avance où va mon dessin. Ça nécessite une bonne déconnexion des méninges ( c'est le plus difficile), et de laisser travailler la main toute seule.
Etrange comme ce genre de pratique m'épuise.

Here are random sketches: when i begin to draw, i don't know what the final drawing will be.i keave my hand,drawing alone. Strangely, i felt really tired after this exercise. And i need to do more and more c

Enregistrer un commentaire